Test du Canon 70-200mm f/4 L

Publié le 25 juin 2011 Temps de lecture : 3 min.

Si vous me suivez sur Facebook et Twitter, vous avez pu voir ma nouvelle acquisition, il s’agit du Canon 70-200mm f/4 L USM. Nous allons donc faire un petit test de cet objectif en vous disant ce que j’en pense et pourquoi l’avoir choisi.

Tout d’abord, commençons par une petite revue de ce que contient la boîte. On y trouve l’objectif, un étui, un pare-soleil et le mode d’emploi.

Bon pour ce qui est de l’étui, il est un peu moyen lorsque l’on voit que certains concurrent fournissent des étuis en cuir. En revanche, le pare-soleil est un petit bonus sympa !

Nous allons maintenant passer aux raisons qui m’ont incité à choisir cet objectif.

Depuis maintenant quelques mois, je ressentais le besoin d’un téléobjectif, notamment lors d’évènements sportifs ou culturels. J’avais eu l’occasion de tester un 70-300 mm de chez Sigma sans être très convaincu ! Une ouverture à 4 à 70 mm c’est bien en revanche, une ouverture à 5,6 à 300 mm, ça devient problématique, surtout en basse lumière. J’ai donc trouvé un compris avec ce 70-200 mm qui à une ouverture à 4 aussi bien à 70 qu’à 200 mm mais aussi un très bon piqué sur les photos.

Bon après, le seul soucis est que cet objectif reste relativement cher, environ 600 euros, mais bon, au moins vous ne serez pas déçu par la qualité.

Pour ma part, il va me servir principalement lors d’évènements, mais aussi pour faire du portrait. En effet, il sera mieux que mon 18-55 et son ouverture à 5,6 à 55 mm.

Autre chose, pour un objectif de ce prix, il est conseillé d’acheter un filtre neutre, histoire de protéger votre lentille. Comme ça, si vous rayez la lentille, il vous suffira de changer votre filtre et non l’objectif en entier ..

Un petit échantillon de photos réalisées avec cet objectif.

En conclusion, je suis très satisfait de cet objectif de part sa qualité et sa finition. Si vous l’achetez, vous ne serrez pas déçu.

Il est disponible pour environ 600 euros chez Amazon. Je vous le recommande !

Commentaires

Made with by Antoine Guilbert