Mise à jour de mon setup avec le NAS Synology DS418

Publié le 25 mars 2018 Temps de lecture : 5 min.

Si vous avez suivi les derniers articles sur le blog, vous avez du voir que j’ai vendu quelques produits dédiés au stockage et des disques durs. Je vous présente aujourd’hui mon nouveau « setup » avec le NAS Synology DS418 et 4 disques durs de chez Western Digital. C’est parti pour une présentation en images !

Pourquoi le NAS Synology DS418 ?

Je possédais depuis environ 3 ans le Synology DS214 Play qui avait lui même succéder à un Synology DS210j. On en change pas une équipe qui gagne, rester chez Synology était clairement une évidence pour moi même si des marques comme Thecus ou Western Digital proposent des bons produits.

Mes critères pour le nouveau NAS étaient assez simples : 4 baies, un meilleur processeur et plus de mémoire RAM. J’ai abandonné depuis longtemps l’idée de pouvoir transcoder et utiliser Plex sur un NAS, c’est beaucoup trop gourmand. En revanche, DS Video ne fonctionne pas trop mal !

Parmi les NAS 4 baies disponibles chez Synology, il restait : le DS416 Slim, le DS418, le DS418j et le DS418 Play.

Côté caractéristiques techniques, le DS418 Play était vraiment intéressant notamment grâce à son processeur Intel et sa mémoire extensible pouvant aller jusqu’à 6 Go. J’ai rapidement éliminé le DS416 Slim et le DS418j à cause des caractéristiques un peu légères.

J’avais donc le choix entre le DS418 et le DS418 Play qui sont à moins de 10 euros d’écart sur Amazon. Tout le monde aurait pris la version Play (et c’est logique) mais au moment de commander, je suis tombé sur une promotion permettant d’avoir le DS418 à 330 euros. Ni une ni deux, je commandais mon nouveau NAS !

Présentation rapide du DS418

Je ferais certainement un test plus approfondi du NAS Synology après quelques semaines d’utilisations.

C’est donc un NAS milieu de gamme chez Synology composé de 4 baies pouvant atteindre jusqu’à 108 To de données avec différents types de RAID (0, 1, 5, 6, etc) sans oublier le SHR.  À l’intérieur, on retrouve un processeur quad-core 1,4GHz de chez Realtek et 2 Go de mémoire RAM.

Il est assez pauvre en connectiques puisqu’il n’offre que 2 ports USB 3.0 et 2 ports RJ45 gigabit. Pour ma part, ça me suffit largement mais j’ai souvenir d’un port SD sur mon ancien NAS qui, je pense, peut intéresser le grand public.

Bien entendu, il est possible de faire de l’agrégation de liens avec les deux ports RJ45. J’aurais l’occasion de tester cela et voir si la différence est significative.

Je trouve pour ma part ce NAS plutôt esthétique, assez compact et silencieux. J’envisage de changer les deux ventilateurs à l’arrière après avoir lu quelques forums et sur les conseils de Mathieu, cela permet de mieux refroidir le NAS et réduire le niveau sonore.

Choix des disques durs

C’est un débat que l’on retrouve souvent pour autour du choix des disques durs pour son NAS : mixer les marques (Western Digital et Seagate), mixer les dates de fabrication, mixer les capacités… ?

J’ai choisi pour ma part de partir sur 3 disques durs WD Red de 4 To et 1 disque dur WD Blue de 2 To pour un coût global à moins de 400 euros. Je trouve que c’est raisonnable et cela me donne une capacité réelle de 9 To.

Antoine, pourquoi tu n’as pas pris directement 4 disques durs WD Red de 4 To ?!

Je suis conscient que ça peut être surprenant mais je souhaitais mettre en place une configuration bien spécifique. J’ai créé un premier volume de 7,5 To en RAID 5 avec mes 3 disques durs Red pour mes données et un second volume de 1,5 To en RAID 0 pour mes sauvegardes Time Machine.

On le rappellera jamais assez mais le RAID n’est pas une solution de sauvegarde. Cela vous permet juste d’éviter de perdre vos données grâce à de la redondance. Je trouve que c’est une solution intéressante surtout quand on le voit le coût pour récupérer les données avec des sociétés spécialisées qui peut très vite grimper !

Résumé de la configuration

Si vous souhaitez réaliser la même configuration que moi, il faut compter environ 400 euros pour un NAS comme le DS418 et 350 euros pour 3 disques durs WD Red de 4 To. Cela représente un coût non négligeable mais qui peut vite être rentabilisé lorsque l’on voit le coût des solutions de stockage en ligne. Il peut être réduit en fonction de votre besoin en prenant des disques durs avec des capacités moins importantes.

J’ai prévu un second article d’ici quelques jours dédié à l’organisation de mes fichiers et mon workflow pour sauvegarder mes données. Merci de m’avoir lu et bonne semaine !

Commentaires

Made with by Antoine Guilbert