Visite guidée des entrepôts d’Amazon France

Publié le 13 juillet 2015 Temps de lecture : 11 min.

On se retrouve aujourd’hui pour un article un peu particulier ! En effet, la semaine dernière, nous avons eu la chance avec Mathieu d’être invités par Amazon France pour découvrir les coulisses du Premium Day et assister à une petite visite guidée de l’entrepôt d’Amazon situé à côté de Lille. Voici le résumé de cette journée, laissez-vous guider, c’est parti !

Après notre périple en train depuis Rennes et de nombreux changements, nous sommes enfin arrivés à la gare de Lille Europe vers midi. Nous étions attendus par Gwenaelle, la responsable communication produits chez Amazon France et un autre blogueur qui avait également fait le déplacement pour la journée.

Hop, ni une ni deux, on saute dans le taxi, direction le site de Lauwin-Planque situé à environ 30 minutes de Lille. C’est le dernier entrepôt construit par Amazon en France et il est tout simplement gigantesque avec près de 90 000 m2, soit 14 terrains de football. Au quotidien, 1000 personnes environ travaillent au sein de cet entrepôt et jusqu’à 2500 personnes pendant les fêtes de fin d’année notamment à cause de Noël.

Après avoir montré patte blanche à l’entrée, nous arrivons à l’accueil du centre de distribution. Avant d’entrer, nous devons nous astreindre à quelques formalités administratives et on nous donne enfin le précieux sésame pour entrer à l’intérieur de l’entrepôt.

Le ton est donné avec la petite mention sur la carte : « Escort required at all times ». Pas question de partir se balader tout seul au sein de l’entrepôt, nous devons rester bien encadrés. En passant, ça m’a vraiment surpris mais l’anglais est omniprésent, même dans les entrepôts français : consignes, instructions, emplacements, etc.

Juste avant de partir en visite guidée, je souhaite poster un tweet et me rend compte que le réseau est tout simplement indisponible. Coïncidence ou volonté de la part d’Amazon, on ne sait pas. Il faut donc obligatoirement se connecter au réseau Wi-Fi pour avoir une connexion internet. Bref, c’est parti pour la découverte de l’entrepôt !

Présentation de l’entrepôt

Nous arrivons donc directement au premier étage de l’entrepôt. Thibaut, logisticien chez Amazon nous présente donc l’entrepôt et sa conception. On découvre alors deux zones clés dans le processus de commande : l’inbound ou l’outbound.

L’inbound (flux entrants) correspond à la zone où les marchandises arrivent pour ensuite être stockées, l’outbound (flux sortants) correspond à la zone où les marchandises partent en camion pour être expédiées à travers toute l’Europe.

À partir de maintenant, nous allons réellement débuter la visite en suivant le processus logique pour une commande : la réception des marchandises, la mise en stock, le prélèvement, l’emballage et l’expédition chez le client.

Réception des marchandises

Nous arrivons donc au sein de l’inbound. C’est au rez-de-chaussée de l’entrepôt que chaque jour, plusieurs dizaines de camions arrivent pour acheminer les produits depuis le fabricant. On y retrouve alors tous types de produits allant de la tondeuse à gazon, aux jouets pour enfants en passant par les consoles de jeu. Tous les produits passent par cette zone !

Mise en stock des produits

Après la réception, on passe à la mise en stock et l’enregistrement des produits. Chaque produit est scanné pour être enregistré dans le stock et donc proposé à la vente ensuite. Cette opération est manuelle et réalisée par plusieurs dizaines d’employés.

Le rangement des produits est vraiment particulier chez Amazon, mais la clé du succès est peut-être là, plutôt que de les ranger par catégories, les produits sont rangés par taille. Comme on peut le voir ci-dessous, on retrouve un NAS Synology à côté d’un tuyau d’arrosage (en vert sur la photo). En revanche, vous ne trouverez pas de DVD ou CD sur cette ligne.

Les produits sont ensuite stockés dans un emplacement approprié. On retrouve donc des kilomètres d’étagères pour les petits produits et des grands racks pour les gros produits. Exemple avec les photos ci-dessous où l’on voit des livres dans les étagères et des couches pour bébés dans les racks qui font plus de 6 mètres de haut.

On passe maintenant à l’étape suivante très importante dans une commande, le prélèvement des produits.

Prélèvement des produits

Ça y est, l’internaute vient de faire sa sélection de produits et enfin a passé sa commande. Composée d’un ou plusieurs articles, elle arrive directement sur le scanner du picker qui doit alors aller prélever les produits demandés à travers les rayons. Tout est géré de manière informatique, sur le scanner, on retrouve les indications exactes pour permettre à l’employé de se réperer à travers les rayons.

Une fois devant l’étagère, le picker doit scanner le produit avant de le mettre dans son chariot. À cette étape, tout est fait pour faciliter le prélèvement du produit et éviter les erreurs humaines. Vous ne trouverez jamais par exemple un objectif 17-40mm de chez Canon à côté d’un 17-55mm de chez Nikon, cela pourrait être une source d’erreur.

Non, à la place, vous trouverez par exemple dans la même étagère : un urinoir, un livre sur les meilleurs dessins de Plantu, une boite avec des écrous et un câble USB. Il n’y a donc à ce moment, aucun doute sur le produit que vous allez prendre. On peut penser que c’est le « bordel » mais, au final c’est très bien organisé !

Le produit est ensuite stocké sur un chariot avant de rejoindre la zone où il sera emballé. Une fois que le chariot est plein, il est acheminé par un monte-charge au premier étage où il sera alors traité et où les différentes commandes seront emballées.

Emballage des produits

On arrive à l’avant-dernière étape avant l’expédition des produits, le conditionnement. Cette opération est également manuelle mais bien assistée grâce à l’outil informatique.

En effet, le logiciel sait en fonction de la commande quel type de carton choisir, les produits à scanner, la longueur du scotch à fournir, etc. C’est vraiment très bien pensé et ergonomique !

J’ai eu l’occasion ensuite de m’essayer ensuite à la préparation des colis et force est de constater qu’il y a un petit coup de main à prendre mais, l’apprentissage est vraiment rapide.

Vous commencez tout d’abord par choisir la taille du carton en fonction de ce qui est affiché sur l’écran (C1 dans mon cas), ensuite vous scannez les articles une première fois pour vérifier que tout est bien présent, vous fermez le colis, collez un code barre pour identifier la livraison et il suffit de déposer le colis sur le tapis roulant dans le bon sens ! Le temps moyen par commande est inférieur à 1 minute environ.

Ce qui m’a vraiment surpris, c’est que tout est vraiment pensé et optimisé pour perdre le moins de temps possible et être le plus efficace !

La dernière étape avant le tri puis l’expédition est l’étiquetage des colis. Cette opération est automatique et réalisée par une machine que l’on appelle le SLAM. Elle va contrôler que le poids du colis réel correspond bien au poids théorique en fonction du produit.

C’est la dernière étape de vérification avant expédition, si c’est ok, le colis est alors automatiquement envoyé au rez-de-chaussée. C’est vraiment impressionnant de voir à quelle vitesse la machine appose l’étiquette sur les colis, une fraction de seconde (tellement que j’ai eu du mal à faire une photo) !

Expédition des colis

C’est la dernière étape du processus de commande : l’expédition des colis ! C’est assez simple en soit, l’outil informatique attribue automatiquement un transporteur en fonction du colis. Cela dépend de nombreux paramètres comme l’heure de la commande, si le client est premium ou non, l’endroit où il habite, la capacité de prise en charge du transporteur, etc !

En fonction de son code barre, le colis est ensuite déposé dans de grands cartons. À savoir que un carton correspond à un transporteur donné.

Amazon travaille aujourd’hui avec presque la totalité des transporteurs français, on retrouve donc : La Poste, UPS, Fedex, TNT, Colis Privé, Mondial Relay, etc.

Enfin, les cartons sont chargés dans les camions et vous recevez votre colis ensuite sous 2 jours environ. Pour information, entre le clic d’un internaute et l’expédition de son colis, il se passe environ 2 heures, c’est donc vraiment très rapide !

Conclusion

J’ai décidé de conclure avec quelques chiffres clés qui m’ont vraiment marqué. Amazon en France c’est plus de 150 000 000 de références disponibles, 4 centres de distribution, plus de 2 millions de colis envoyés à travers le monde pour Noël soit un camion qui part toutes les 2 minutes 30 secondes.

En tout cas, j’espère que ce reportage photo vous aura permis de découvrir l’envers du décor lorsque vous cliquez sur le bouton « Commander » sur Amazon. Pour en revenir sur le Premium Day, le 15 juillet prochain, Amazon organise une grande journée pour ses membres premium avec de nombreuses réductions, profitez-en donc !

Je remercie vivement Mathieu pour l’invitation ainsi que Gwenaelle pour l’organisation et Thibaut pour la visite.

Commentaires

Made with by Antoine Guilbert