CES 2018 – J’ai testé la voiture autonome de Lyft par Aptiv

Publié le 15 janvier 2018 Temps de lecture : 5 min.

Comment parler du CES 2018 sans évoquer les voitures autonomes ? On en parlait déjà beaucoup l’année dernière mais cette année, elles ont littéralement envahi le salon. J’ai eu l’opportunité de pouvoir monter dans la voiture autonome Aptiv proposée par Lyft. Retours en images !

Un service gratuit proposé par Lyft

Il faut savoir que pendant le CES, se déplacer à Las Vegas devient véritablement un calvaire. Il y a des embouteillages partout, les taxis sont surbookés, les services de VTC comme Uber ou Lyft dépassés et les parkings augmentent leur prix passant de 5 dollars à 40 dollars la journée. Génial !

Pour faire sa promotion Lyft, le principal concurrent de Uber aux USA, proposait pendant tout le salon des courses gratuites à bord de ces voitures autonomes conçues par Aptiv. Bien entendu, il n’y avait que 8 voitures pour tout Las Vegas, il a donc fallu s’armer de patience et être très (très) réactif pour demander une course.

Après une bonne petite heure d’attente, j’ai enfin réussi à cliquer sur le bouton magique au bon moment et nous avons pu avoir une course. Délai d’attente estimé à 30 minutes environ.

Quelles sont les technologies à bord ?

C’est certainement ce qui m’a le plus surpris en voyant arriver la voiture : pas de caméras voyantes à tous les angles, pas de radar qui tourne 1 mètre au dessus de la voiture. Non, les capteurs sont présents mais très bien intégrés comme on peut le voir sur la photo ci-dessous.

On retrouve par exemple un LiDAR permettant de modéliser en 3D ce que la voiture voit (une voiture qui accélère ou une famille qui traverse le passage piéton) mais également un système permettant de se connecter aux feux tricolores de la ville pour récupérer leur état et ainsi savoir si le feu est vert ou rouge.

Bien évidemment, la liste n’est pas exhaustive et il y a énormément d’autres capteurs et radars ainsi que le logiciel embarqué permettant de rendre le véhicule autonome.

Déroulement du trajet

Pour cette expérience, nous étions accompagnés de trois personnes : une conductrice travaillant pour Lyft, une personne de chez Aptiv pour s’assurer que tout fonctionne bien et une troisième personne dans une seconde voiture au cas où la course ne se déroule pas correctement.

Notre destination ayant été renseignée dans l’application lors de la réservation, il nous a simplement suffi de toucher « Start ride » sur la tablette pour débuter la course. Pour que la voiture puisse fonctionner de manière autonome, il faut qu’elle soit sur le domaine public. Étant donné que nous étions sur un parking privé, nous avons débuté la course en « Manual » avant de passer quelques minutes plus tard en « Autonomous ».

C’est assez surprenant de voir la voiture évoluer dans la circulation en plein centre ville de manière autonome. Ce n’est également pas l’environnement le plus simple pour un test, entre les piétons, les autres usagers qui n’en font qu’à leur tête, les bouchons, etc. Cependant, cela reste un cas pratique que la voiture autonome de demain devra être en mesure de gérer.

Je ne vous cache pas qu’il y a eu quelques petits ratés et à deux reprises la conductrice a du reprendre en main le véhicule à cause de cônes de signalisation placés sur le chaussée. Je suis sûr que la voiture ne serait pas rentrée bêtement dedans mais pour éviter les couacs, elle a préféré jouer la sécurité.

Après environ 15 minutes de trajet, nous sommes arrivés à Sands Expo, un autre endroit de Las Vegas en plus du LVCC où se déroule le CES 2018. Globalement, c’est une bonne expérience et cela me permet de mieux imaginer le monde de demain !

Résumé express en vidéo

Afin de mieux se rendre compte des actions de la voiture, j’ai également réalisé une petite vidéo avec quelques rushs. C’est toujours impressionnant de voir la voiture prendre un virage tout seul sans aucune action de la part du conducteur. Bon visionnage.

J’espère que ce petit article vous a plu. On se retrouve demain pour la suite des articles sur le CES 2018.

Commentaires

Made with by Antoine Guilbert