Test du Coyote Mini, l’avertisseur de dangers en mini !

Publié le 16 mai 2016 Temps de lecture : 5 min. Commander sur Amazon Note :

Avec l’été qui arrive, vous allez être nombreux à prendre la route pour partir en vacances ! J’ai décidé aujourd’hui de vous faire un petit retour d’utilisation sur le Coyote Mini, le petit dernier de la gamme des avertisseurs de dangers. Fiabilité des infos, qualité du produit, découvrez mon avis dans ce test.

Déballage

Pour ce nouveau boitier, Coyote a décidé d’opter pour un packaging plus sobre et plus élégant que sur le précédent Coyote S. A l’intérieur de la boite, on retrouve bien évidemment le Coyote Mini, une prise allume-cigare USB pour le recharger, un (très) long câble micro USB, un support pour le tableau de bord et une notice d’installation.

deballage-avertisseur-coyote-mini

contenu-boite-coyote-mini

Comparé au Coyote S, cette fois la marque a décidé d’inclure directement le support pour le tableau de bord dans la boite. Ce n’était pas le cas avec le Coyote S et il fallait aller le chercher en magasin, il était donné gratuitement. Bref, un packaging assez simple en soi qui permet de mettre en route l’appareil. Dommage, on n’a toujours pas de petite housse de fournie avec le boitier !

Design

Ce nouveau Coyote Mini se veut vraiment plus compact par rapport au Coyote S ou au Coyote Nav. Il ne faut pas le voir mais un nouveau modèle mais plus une évolution de la génération précédente. Chaque Coyote a un usage bien défini, pour notre Coyote Mini, il se veut simple et facile d’utilisation.

Adieu l’écran tactile de certains modèles, on se retrouve avec un écran de 3,2 pouces de diagonale. C’est pas mal, les infos sont bien lisibles mais j’aurais apprécié un écran un tout petit peu plus grand. Juste en dessous de l’écran, trois boutons sont présents : signalement en sens inverse, menu et signalement dans votre sens.

face-avant-coyote-mino

J’étais un peu perturbé au début par l’absence d’un écran tactile et en fait, ce n’est pas du tout gênant. Je me suis rendu compte qu’entre l’installation du boitier et l’écriture de cet article (6 mois environ), je n’ai tout simplement pas touché au boitier. J’ai tout fait avec la reconnaissance vocale, très pratique.

Ensuite, on retrouve la prise micro USB sur la droite de l’appareil avec un petit témoin pour vous indiquer quand la batterie est pleine.

Vous avez certainement du le voir, juste sous le Coyote Mini, on retrouve deux encoches. Cela est prévu pour venir accueillir le support de tableau de bord. L’ensemble est bien réussi, stable et reste très discret sur le tableau de bord.

support-fixation-voiture-coyote-mino

Intéressons-nous maintenant à l’utilisation du produit au quotidien, est-il pratique et fiable ?

Utilisation

J’ai donc roulé avec ce Coyote Mini pendant environ 6 mois en faisant majoritairement des trajets en ville mais également de la 4 voies et de l’autoroute.

Je trouve que c’est l’appareil le plus abouti de la gamme chez Coyote. J’ai souvenir par exemple de la caméra sur le Coyote S qui était, certes, pas mal comme idée mais la qualité était vraiment mauvaise et sans son. Pour le Coyote Nav, c’est une utilisation totalement différente plus orientée sur la fonction GPS, je n’avais pas accroché et trouvais l’appareil assez encombrant.

Enfin, le Coyote Mini (nouvelle génération) arrive un look moderne, un écran de bonne qualité et un logiciel stable et bien fini. C’est l’appareil idéal pour tout ceux qui veulent recevoir les alertes Coyote sans utiliser leur smartphone.

coyote-mini-en-utilisation

Après, pour les fonctionnalités de ce Coyote Mini, on reste vraiment sur du basique avec les alertes rouges pour les zones à risque et les zones de danger (comprendre peut-être un radar fixe/mobile), et les alertes oranges pour les bouchons, accidents, objets sur la voie, etc ! Et si tout est vert sans alerte, vous pouvez rouler l’esprit tranquille !

J’ai également beaucoup apprécié la reconnaissance vocale, principalement juste après une zone de danger. Il vous suffit de dire oui ou non pour affirmer ou non une zone à risque, un bouchon, etc. Cela marche aussi pour signaler un danger quelconque, il suffit de dire « Activer Coyote ».

Enfin, terminons sur l’autonomie de ce boitier, je ne l’ai pas jugée étant donné que mon boitier était en permanence branché sur l’allume-cigare mais elle est donnée pour tenir 4 heures.

Conclusion

Pour conclure, je suis vraiment satisfait par ce Coyote Mini et le recommande encore et encore à ceux qui font beaucoup de route. C’est le compagnon idéal.

Parlons du prix de ce boitier maintenant, il est vendu à 149 euros sur Amazon, c’est correct, il se positionne à 50 euros moins cher par rapport au Coyote S. En revanche, à cela il faudra ajouter l’abonnement mensuel de 12 euros, je trouve encore le prix de cet abonnement trop cher. J’aurais préféré une offre par exemple à 99 euros pour 1 an (contre les 144 euros aujourd’hui) !

Mots-clés :

Coyote Mini

149

4.125/ 5

Si vous souhaitez avoir un boitier dédié pour recevoir les alertes sur la route sans pour autant avoir les fonctionnalités du Coyote S, ce Coyote Mini semble être un bon compromis. Il se concentre uniquement sur les alertes de dangers, c'est simple mais il le fait très bien. De plus, le format compact est top !

Design

Écran

Fiabilité

Tarif

Note globale

Avantages

- Design compact
- Commande vocale
- Logiciel très stable (le plus abouti)

Inconvénients

- Prix de l'abonnement toujours élevé
- Écran un peu petit

Commander sur Amazon

Vous avez apprécié cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :

  • Ez’

    Pour l’avoir également depuis plusieurs mois, je confirme c’est un très bon produit. Cependant, je trouve que pour signaler des radars/bouchons etc c’est vraiment mal foutu. Obligé d’appuyer sur x boutons pour sélectionner ce qu’on veut signaler et du coup, peut être dangereux pendant la conduite n’ayant plus forcément les yeux sur la route. Le tactile est vraiment manquant et c’est un gros point noir que j’aurai ajouté dans les défauts du boitier car le vocal c’est bien, mais avec la musique, ça fait n’importe quoi ^^. Mais sinon, il fait bien son taff, quand le soleil tape dans la voiture, l’écran reste très lisible. Un petit bijoux qui reste discret dans la voiture :)
    PS : Et un + pour le démarrage automatique du coyote quand il est directement branché et qui s’éteint au bout de x secondes quand le véhicule est en arrêt. Totalement autonome du coup. :)

Accueil > Tests > Test du Coyote Mini, l’avertisseur de dangers en mini !