Test de l’enceinte bluetooth Riva S, mon coup de coeur de l’année !

Publié le 28 septembre 2016 Temps de lecture : 8 min. Commander sur Amazon Note :

On se retrouve aujourd’hui pour le test d’une nouvelle enceinte bluetooth proposé par Riva Audio, j’ai nommé la Riva S. Je vous en avais déjà parlé durant le mois d’août pour ma sélection de produits high-tech à emmener pendant les vacances. Découvrez maintenant le test complet et mon avis sur ce produit !

Présentation

Je vais être franc avec vous, je ne connaissais pas Riva Audio avant que la marque me contacte juste avant l’été. Je me suis donc un peu renseigné sur celle-ci et j’ai vu qu’elle était assez connue aux USA mais encore très peu connue en France.

On m’a donc proposé de tester la Riva S : une enceinte bluetooth avec 7 haut-parleurs délivrant une puissance de 30 watts et près de 13 heures d’autonomie pour la modique somme de 210 euros. Avouez, c’est quand même très séduisant sur le papier.

Tout d’abord, j’ai été assez surpris à la réception du colis car je ne m’attendais à un packaging de cette qualité, ça donne plutôt une bonne impression. Ensuite, à l’ouverture de la boite on découvre l’enceinte bluetooth dans son étui de protection bien rembourré avec un petit mousqueton (hop, un bon point déjà !). C’est tellement rare de trouver des accessoires que j’aime bien le souligner !

packaging-enceinte-riva-s-audio-test

Mais ce n’est pas tout, il y a également de nombreux accessoires fournis : un chargeur secteur universel (idéal pour voyager par exemple), un câble jack 3.5mm vers jack et un câble jack 3.5mm vers RCA. Bien sur, il ne faut pas oublier également le petit manuel disponible en plusieurs dizaines de langues.

contenu-boite-enceinte-riva-s-audio

J’ai trouvé la prise en mains de la Riva S très simple et il ne m’a fallut que quelques minutes pour la connecter à mon smartphone. Il vous suffit d’allumer le glisser le petit commutateur à l’arrière de l’appareil, d’appuyer sur le bouton « Power » de l’enceinte et hop, c’est parti pour envoyer du gros son !

Une application est également disponible sur iOS et Android pour contrôler l’enceinte à distance (tout en étant connecté en bluetooth bien sur). On peut donc modifier le volume sonore, activer ou non le mode « Surround », voir le niveau de batterie et.. c’est tout. C’est pratique et sympa mais de là à faire une application dédiée, j’ai comme un doute… Bref, passons !

Design : élégant, tout simplement

Je suis plutôt séduit dans l’ensemble pas le design de cette Riva S, je le trouve très élégant notamment avec l’alternance des couleurs (mat sur le tour et brillant sur le dessus). Il faut avouer en revanche que le dessus est très sensible aux traces de doigts et aux petites rayures (un peu comme l’iPhone 7 Jet Black), il faudra y faire attention donc.

Côté taille/poids, c’est correct avec moins de 20cm de long pour un poids de 700g. On pourra donc facilement la transporter en la glissant dans un sac à dos, c’est bien pour cela qu’elle est partie en vacances avec moi cet été !

design-enceinte-bluetooth-riva-s-audio

Sur la partie supérieure de l’enceinte, on retrouve quelques boutons « tactiles » pour contrôler l’enceinte. Ce n’est pas facile de les prendre en mains au début mais cela vient avec le temps. On peut donc allumer l’enceinte, activer le bluetooth, couper le son et changer le volume.

Je trouve vraiment dommage en revanche qu’on ne puisse pas gérer la musique directement depuis l’enceinte à savoir : play/pause et changer de musique. Ca me semble être la base mais non, ce n’est pas dispo. On doit donc avoir obligatoirement son smartphone.

boutons-enceinte-bluetooth-nomade-riva-s

Ensuite à l’arrière de l’enceinte, on retrouve toutes les connectiques : prise auxiliaire, entrée mini-USB, sortie USB pour la recharge d’un smartphone, prise d’alimentation et le bouton pour la batterie. Et oui, cette enceinte bluetooth fait également power bank grâce à sa sortie USB, ne vous attendez pas à recharger un iPad en revanche.

Je trouve que le port mini-USB est très perturbant, je vous explique pourquoi : la première fois quand j’ai voulu charger l’enceinte, je l’ai branchée avec un câble mini USB vers une prise secteur. Quelques heures après, la batterie n’avait pas du tout augmenté… Un peu perplexe, je ne suis rendu compte qu’après qu’il y avait un chargeur spécifique. Pour moi, c’est un inconvénient majeur car cela nécessite d’emmener un chargeur spécifique en voyage pour cette enceinte.

boutons-controle-arriere-enceinte-riva-audio-s

Enfin, je ne l’ai pas précisé mais l’enceinte possède la certification IPX4. Concrètement, cela veut dire que l’enceinte résiste à des projections d’eau mais c’est tout. Ne vous mettez pas en tête donc de faire un plongeon dans la piscine avec. En revanche, je trouve que c’est un plus pour une utilisation dans une salle de bain par exemple.

Qualité audio

On arrive maintenant à la partie la plus intéressante ! Comme je le disais précédemment, la Riva S embarque 7 haut-parleurs dont 3 de 40mm en facade et 4 radiateurs passifs à double piston sur les côtés et à l’arrière. Elle peut ainsi délivrer jusqu’à 92dB de puissance sans problème et sans perdre en qualité sur la musique diffusée.

J’ai été impressionné par les graves diffusés par cette enceinte. C’est difficile à retranscrire, surtout par écrit, mais je n’avais jamais entendu cela sur des enceintes similaires. On a l’impression d’avoir un son qui est plus naturel et assez neutre. Je me souviens de la Soundlink Mini qui poussait trop dans les basses par exemple, non ça n’est pas le cas là. Le son est bien équilibré.

qualite-audio-enceinte-riva-s

La Riva S embarque également un dispositif ADX Trillium Technology qui permet d’augmenter la puissance de l’enceinte sans pour autant perdre en qualité. Cela donne du « volume » au son en sortie et ce n’est pas désagréable. Bien qu’elle ne possède pas de haut-parleurs à l’arrière, le son n’est pas trop directif.

Autonomie

Sur le papier, Riva Audio annonce une autonomie de 13 heures. Je vous avoue que ça m’a paru assez énorme, surtout quand l’on compare aux autres enceintes bluetooth. En cherchant un peu plus, j’ai vu que c’était l’autonomie mesurée lorsque l’on utilise l’enceinte à un volume de 70 dB.

Dans la réalité, je n’ai jamais réussi à atteindre les 13 heures d’autonomie annoncées. On est plus souvent entre 8 à 10 heures en fonction du volume en sortie. Bien entendu, l’autonomie diminue de moitié environ si vous branchez un appareil sur la sortie USB.

autonomie-enceinte-riva-s-audio

Je trouve pour ma part que l’autonomie est largement suffisante. Ca vous permettra sans problème d’écouter de la musique à la plage pendant une après-midi ! Après, si vous décidez de partir sur une nuit blanche, il faudra peut-être penser à la brancher ! :)

Conclusion

Après plusieurs semaines d’utilisation, j’ai bien réussi à cerner les avantages et les inconvénients de cette enceinte bluetooth. Je peux également vous dire que c’est mon coup de coeur high-tech de cette année 2016. En effet, le design est plutôt moderne, le son est précis et bien équilibré, l’autonomie est correcte et en plus, nous avons de nombreux accessoires.

Bref, c’est un excellent rapport qualité/prix selon moi. Si vous êtes intéressés par cette enceinte Riva S, elle est disponible en plusieurs coloris (noir, blanc et or) pour 210 euros chez Amazon.

Mots-clés :

Totot Riva S

210

4.5/ 5

Si vous avez un budget de 200 euros environ, je vous conseille vivement de partir sur l'enceinte Riva S de chez Riva Audio. La qualité de fabrication est au rendez-vous, le rendu sonore est top et l'autonomie est suffisante pour une enceinte nomade. C'est mon coup de coeur de l'année 2016 !

Design

Autonomie

Qualité

Tarif

Note globale

Avantages

- Son précis et riche en basses
- Qualité de fabrication
- Nombreux accessoires fournis

Inconvénients

- Chargeur secteur obligatoire pour la recharge
- Application mobile peu développée

Commander sur Amazon

Vous avez apprécié cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :

Accueil > Tests > Test de l’enceinte bluetooth Riva S, mon coup de coeur de l’année !