Test de l’enceinte Riva Arena, la vraie alternative à Sonos

Publié le 21 février 2018 Commander sur Amazon Note : Temps de lecture : 7 min.

Je vous avais déjà présenté il y a deux ans l’enceinte nomade de chez Riva Audio. Aujourd’hui, nous allons rester dans le domaine de l’audio avec les enceintes multiroom et la nouvelle Riva Arena. Puissance de 50W, compatible avec Spotify et Chromecast : elle embarque de nombreuses fonctionnalités intéressantes. Bilan de 3 mois de test !

Présentation de la Riva Arena

Annoncée lors du CES 2017, la Riva Arena est la première enceinte de la nouvelle gamme multiroom au côté de la Riva Festival. Elle reste dans la même esprit que les autres produits de la marque à savoir : bonne qualité audio, fabrication soignée, connectivité maximale.

Lors de son lancement, j’ai vraiment été séduit par l’intégration de technologie comme Chromecast built-in ou encore Spotify Connect. Nous sommes donc sur un système complètement ouvert. Je trouve cela vraiment génial ! 😍

À l’intérieur de la boite, on retrouve : l’enceinte Riva Arena, trois câbles d’alimentation (UE, UK et US), un guide de démarrage rapide et une petite pub pour Spotify. Pour la housse de transport, elle n’est pas fournie (vu le côté transportable de l’enceinte), mais disponible à la vente au prix de 29 euros.

Un design simple mais fonctionnel

Pas de grosse révolution, on reste sur un design simple, qui marche et fait assez classieux.

Sur la partie supérieure de la Riva Arena, on retrouve les 5 boutons permettant de contrôler l’enceinte : le principal étant lecture/pause au centre entouré d’une anneau en LED. Les autres permettent de changer de musique, d’augmenter/baisser le son ou de changer la source facilement.

L’anneau LED est très pratique car il permet de connaitre l’état de l’enceinte en fonction de sa couleur. Par exemple, bleu quand l’enceinte est en bluetooth, rouge quand l’enceinte utilise la sortie auxiliaire, etc.

À l’arrière, on peut voir une partie de la connectivité de l’enceinte avec un jack 3,5mm comme entrée auxiliaire (simple, basique), un port USB pour recharger des appareils ou lire des musiques, un bouton home/away permettant de créer un réseau Wi-Fi en itinérance et la prise secteur.

Ce n’est pas tout car l’enceinte intègre également plusieurs réseaux sans-fil comme le DLNA, AirPlay, Spotify Connect ou Chromecast built-in. Bien sûr, le bluetooth est également de la partie. Cela nous donne une enceinte surboosté pour la connectique.

Qualité audio : très bon !

Je suis loin d’être un expert donc ne vous attendez pas à avoir des graphiques avec différentes mesures. Elle embarque à l’intérieur 3 haut-parleurs ADX propriétaires et 3 radiateurs passifs répartis sur 3 faces pour avoir un son à 180 degrés. Cela permet de reproduire un spectre musical plus large. 

Grâce à sa technologie Trillium, elle offre un son stéréophonique pour un rendu très agréable. Le son est bien équilibré et chaleureux. Pour la puissance, les haut-parleurs délivrent jusqu’à 50W. La qualité à pleine puissante reste correcte mais est meilleure à niveau plus modéré.

Elle supporte de nombreux formats comme le MP3, l’ALAC, ou le FLAC. Il est possible aussi de jouer sa musique en haute résolution jusqu’à 24 bits / 192 kHz !

Une batterie additionnelle pour l’emporter

C’est parfois le reproche que l’on peut faire à nos enceintes bluetooth : c’est très pratique de les transporter mais dès fois, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous pour une utilisation à la maison.

La connexion avec la Riva Arena est très simple et vient se faire un click. Grâce à celle-ci, vous pouvez bénéficier jusqu’à 20 heures d’écoute en autonomie, ce qui n’est pas négligeable. Vous n’êtes donc plus bloqué avec un fil chez vous, elle devient vraiment nomade sans perte sur la qualité sonore.

Je trouve en revanche que le prix de cette batterie additionnelle est vraiment trop cher, comptez 109 euros, soit presque la moitié du prix de l’enceinte… Dommage car l’idée est vraiment séduisante et pourrait convenir à beaucoup d’utilisateurs. Je me vois bien par exemple emmener l’enceinte en vacances !

Application Riva WAND

Comme toutes les enceintes connectées, la Riva Arena dispose de son application (dispo sur iOS et Android) pour la contrôler. Cette dernière vous permet de venir effectuer quelques réglages comme pour augmenter les graves ou les aigus, activer le bluetooth ou changer le nom de l’enceinte.

C’est également via l’application que l’on peut venir gérer le multiroom et créer des paires gauche/droite avec deux enceintes Riva Arena par exemple. Cependant, je n’ai pu le tester (en ayant qu’une seule à la maison)… bientôt si je remplace mes Sonos ! 😉

L’app fonctionne plutôt bien, je n’ai pas rencontré de bugs lors de l’utilisation. En revanche, je doute un peu de l’utilité de cette dernière au quotidien (en comparaison avec Sonos par exemple), ce n’est pas un mal en soit, mais juste qu’elle pourrait être plus riche en fonctionnalités.

Et par rapport à Sonos ?

Tout d’abord, il faut avouer que la différence de design est vraiment minime. Je pense que ce n’est pas anodin comme choix de la part de Riva pour rester dans le même esprits que les concurrents. La Riva Arena est légèrement plus grande/large par rapport à la Sonos mais elle pèse 500 grammes de moins (et on le ressent vraiment).

La plus grande différence se joue sur la connectivité : un système complètement fermé avec la Sonos Play:1 qui dispose uniquement du Wi-Fi là où la Riva Arena embarque du bluetooth, du Wi-Fi, un port auxiliaire, AirPlay et le Chromecast built-in. Rien à dire, c’est la meilleure enceinte du marché pour la partie connectique.

Côté qualité sonore, la différence est vraiment légère. Dans mon utilisation quotidienne pour écouter de la musique sur Spotify, je n’ai pas remarqué de changements. Il faudrait passer du fichier type FLAC pour voir un changement.

À ce jour, je me poserais réellement la question avant d’investir dans une enceinte Sonos. La qualité est au rendez-vous mais le système ultra-fermé est une vraie faiblesse : testé et un peu désapprouvé.

Conclusion

Lors de mon test de la petite enceinte Riva S, j’avais été conquis par le rapport qualité/prix du produit.

Avec cette nouvelle Riva Arena, le constat est le même ! Je trouve que le produit est parfait d’un point vue technique et supporte toutes les technologies du moment comme Spotify Connect, le Chromecast built-in ou encore AirPlay. La qualité sonore est au rendez-vous et le son est très chaleureux. Côté prix, elle est dispo pour 268 euros sur Amazon.

Riva Arena

268

4.125/ 5

Si vous êtes à la recherche d'une enceinte connectée abordable avec toutes les dernières technologies du moment, la Riva Arena est faite pour vous. Elle s'intégrera sans problème dans un écosystème avec un Google Home et Spotify par exemple ! C'est une très belle alternative à Sonos.

Avantages

- Belle qualité sonore
- Nombreuses connectivités
- Solution multiroom

Inconvénients

- Batterie additionnelle trop chère
- Absence d'assistant vocal

Note

Commentaires

Made with by Antoine Guilbert