Test de l’enceinte Bose SoundLink Mini

Publié le 28 avril 2014 Temps de lecture : 4 min.

On se retrouve aujourd’hui pour vous donner mes impressions à propos de l’enceinte Bose SoundLink Mini ! Je m’excuse en passant pour le peu d’articles en ce moment, cela fait un peu plus d’un mois sans rien… c’est pas top. Ce n’est pas par manque de motivation mais par manque réel de temps ! Bref, essayons de rattraper le retard.

Présentation

Ce n’est pas la première fois que l’on parle d’enceinte bluetooth sur le blog, le sujet avait déjà été abordé sur cet article avec les enceintes à moins de 100 euros. On se consacre aujourd’hui à une enceinte plus haut de gamme, son prix de vente étant fixé à 199 euros. Entièrement composé d’aluminium, elle donne clairement une impression de solidité. C’est agréable par rapport à de nombreuses enceintes avec un aspect plastique, presque « cheap ».

On retrouve sur la partie supérieure de l’enceinte quelques boutons : marche/arrêt, muet, volume ainsi que les boutons pour choisir la connectique bluetooth ou auxiliaire. Pour diffuser de la musique, deux solutions s’offrent donc à nous : le bluetooth et la prise auxiliaire.

Je ne l’ai pour ma part utilisé qu’en bluetooth. J’ai été vraiment très surpris par la rapidité de connexion avec mon iPhone/iPad et encore plus par le bluetooth. C’est souvent le point faible de ses enceintes, ça peut aller de quelques centimètres à quelques mètres, reste les murs qui font souvent obstacle. Dans mon cas, aucun soucis de coupure, la bluetooth est très puissant et permet de passer facilement à travers les portes ou murs. Très gros avantage !

Côté transport, elle est compacte et se transporte facilement dans un sac ! Elle est livrée avec une base pour la recharger, pratique. En revanche la petite protection est en plus et coute la modique somme de 25 euros. Intéressons-nous maintenant à la partie la plus importante, le son.

Qualité audio

On allume l’enceinte, les premières notes se font entendre et là, c’est clairement le choc. J’étais habitué au son de plusieurs enceintes bluetooth : creux, sans basses et peu puissant. Pour résumé, avec la Bose, c’est tout simplement le contraire !

Côté fabrication, elle possède deux haut-parleurs ainsi qu’un caisson de basses au milieu de l’enceinte. C’est ici, selon moi, que la différence se ressent ! Si vous appréciez les basses, vous n’allez vraiment pas être déçu avec cette enceinte Bose. Il suffit de mettre une musique à tendance électro, c’est très impressionnant. Pour moi, la qualité audio est similaire à mes enceintes sur mon bureau !

Cependant, ce caisson de bases bien qu’un avantage est aussi le principal inconvénient de cette enceinte. Il est vraiment trop présent sur des musiques calmes, douces et on ressent à ce moment là le manque d’aigus. En résumé, on a l’impression que l’enceinte fait un « boum boum » permanent, c’est  dommage, surtout quand il est impossible de régler les basses…

Utilisation

J’ai réussi à trouver plusieurs utilisations pour cette enceinte Bose Soundlink Mini au cours de mes tests. On retrouve en premier bien sur une utilisation nomade pour écouter de la musique un peu partout : à la plage, dans un parc, chez des amis… Juste un bémol, le son n’est pas à 360 degrés comme certaines enceintes.

Je l’ai testé ensuite avec un film. J’ai connecté l’enceinte en bluetooth à mon MacBook Pro puis placé l’enceinte juste derrière ma tête. Quelle bonne surprise là encore, grâce au caisson de basses, le son est vraiment profond et cela amène une certaine dimension au film. Si vous possédez cette enceinte, testez-le !

Enfin, en branchant l’enceinte en auxiliaire directement à une télévision, le résultat est sympa bien que ne remplaçant vraiment pas un home cinema 5.1 !

Conclusion

Compacte, puissante et abordable. Voici les trois adjectifs pour résumé ce produit. Je trouve que le rapport qualité/prix est vraiment correcte, on la trouve à 199 euros sur Amazon et même quelques fois moins chère lorsqu’elle est en promo. Une question ou une remarque, les commentaires c’est juste en dessous !

Commentaires

Made with by Antoine Guilbert